logo

Savoir faire

Les vendanges, leurs méthodes, la vinification, ses techniques, sont très différentes en fonction du type de vin.

Pour les vins blancs.

Nous vendangeons très tôt le matin (5H) pour recevoir au chai une vendange fraiche dans laquelle les micro-organismes ne se développent pas, puis les amener plus rapidement à la température souhaitée (4°C). Le fait d’avoir une exploitation d’un seul tenant autour du chai est très important également pour la préservation des arômes tant recherchés dans les vins blancs. Le raisin arrive au chai en moins de 10 minutes après son ramassage. Notre pressoir pneumatique à chargement frontal permet une macération pelliculaire de 3 ou 4 heures avant pressurage. Les mouts fermentent à 14°C et pour partie dans des barriques neuves spécialement sélectionnées.

Pour les vins rosés.

Le premier travail spécifique se fait au vignoble avec un choix de parcelles, puis de conduite adaptée aux rosés. La vendange a lieu quelques jours avant la date idéale pour les rouges pour maintenir un haut niveau de fraicheur de nos vins. Le parcours des raisins est ensuite le même que pour les blancs : Macération, Pressurage et Fermentation à basse température.

Pour les vins rouges.

Des le départ le procédé est différent. La vigne est travaillée pour obtenir une sur-maturité des raisins qui permettra de mettre en valeur le fruit et la rondeur. Des lors, la vendange se fait le plus tardivement possible en fonction du climat et de l’état des grappes.

Les baies sont ensuite triées et amenées dans les cuves. Le procédé est alors très empirique et différent d’une année à l’autre. C’est ici que le « savoir-faire » est primordial.

La vinification se contrôle avec la température du jus et du marc, les actions mécaniques utilisées et leur fréquence. Une dégustation quotidienne permet de modifier les paramètres. La parfaite connaissance du terroir et la perception du millésime sont ici primordiales.